Couple : Pourquoi on s’engueule ?

« Il faut qu’on parle »

« Lâche moi la grappe »

« Moi Tarzan, Toi Jane »

Les femmes râlent, ce n’est pas un scoop. Si la série « Un gars une fille » a eu tant de succès, c’est d’une part grâce aux acteurs, mais surtout parce nous nous retrouvons dans les disputes de Chouchou et Loulou. Ils ont les traits de caractères de Monsieur et Madame Toutlemonde, et c’est ce qui les rend attachants : L’une fait des caprices pour un rien, tandis que l’autre semble tout prendre à la légère. Mais en réalité, si la communication entre un homme et une femme est si difficile, c’est qu’ils n’attendent pas la même chose de leur relation. Leurs différences semblent si grandes que certains  psychanalystes expliquent que les hommes ne sauront jamais ce que c’est que d’être une femme, et réciproquement. On dit d’ailleurs que les hommes viennent de Mars, et les femmes de Vénus. De nombreux livres existent sur le sujet, pour comprendre comment fonctionne l’autre sexe et mieux l’apprivoiser. J’ai voulu souligner les principales différences qui, à mes yeux, sont à l’origine des petites tensions au sein du couple.

 

fâché_couple

 

Une vision du couple différente

L’une des erreurs les plus fréquentes dans toute relation est d’offrir à l’autre ce que vous auriez aimé recevoir alors que ses attentes sont probablement différentes des vôtres. La vision de ce que doit être le couple varie par exemple selon les individus, mais surtout selon les sexes. La femme s’épanoui à s’investir dans les relations intimes car c’est pour elle un moyen d’évoluer, de construire quelque chose. Pour l’homme, alors qu’il s’efforce de réussir tout ce qu’il entreprend  et tente de briller en société, l’arrivée au foyer sonne l’heure du  repos du guerrier. C’est pour cela qu’il peut fuir toute conversation s’il sent que le conflit et l’argumentation pourraient s’éterniser. Comme on a pu le voir dans l’article sur la virilité, l’éducation joue un rôle important dans la formation de l’identité, et l’origine de ces différences n’est donc pas uniquement biologique. Les femmes sont encouragées dès le plus jeune âge à trouver un homme avec qui elles pourront partager leur vie. Lui, entraîné à l’autonomie, loup solitaire, souhaite au contraire préserver son indépendance. Voici donc pourquoi il tient tant à ses soirées entre potes, indispensable à son bien-être et lui offrant enfin un peu de répit (au même titre d’ailleurs qu’un plateau télé avec sa moitié, si elle n’a pas le monopole de la télécommande)

Un moyen de communiquer

 

Les moyens de communiquer des deux sexes sont eux aussi différents. Les femmes ont tendance à fuir le silence, parce qu’elles l’interprètent de manière négative, comme s’il était la preuve d’un malaise au sein du couple. Pourtant, quand les hommes se taisent, c’est le plus souvent parce qu’ils n’ont rien à dire. Ils sont dans leurs pensées, profitent d’avoir la paix pour réfléchir à deux ou trois choses qu’ils ont en tête. Mais les femmes sont malignes, elles vont alors tenter de nous envoyer des « signaux » dans le but de provoquer une réaction chez nous, qui n’arrivera jamais. Elles disposent d’un arsenal considérable de techniques destinées à nous tester : Elles prêchent le faux pour obtenir la vérité, envoient des signes contradictoires. Malheureusement c’est comme offrir un DVD à un aveugle, les hommes n’y voient que du feu.

Mesdames, Dites-nous plutôt les choses. Comprendre un homme, c’est relativement simple. La majorité d’entre eux sont comme les ordinateurs et utilisent le langage binaire. « Oui »veut dire  « Oui », « non » veut dire « non », et « je sais pas » signifie en général que vous commencez à le saouler.

Arrêtez aussi l’analyse de tout ce qui sort de sa bouche, gardez ça pour la séduction. S’il vous dit que vous êtes bien habillée aujourd’hui, cela ne veut pas dire que vous ressembliez à un sac poubelle la veille. L’homme est parfois maladroit dans ses compliments, mais c’est l’intention qui compte non ?

Oeufauriz